Urbex Thaïlande

Urbex immeuble abandonné Pattaya

Si vous allez a Pattaya, vous remarquerez en surplomb de la jetée de Bali Hai un imposant immeuble d’une cinquantaine d’étages.

Si vous en parlez avec un Thaï il va vous retourner le cerveau !!
Fantômes, esprit d’ouvriers morts sur le chantier, la vue du Prince de Chumphon père de la Marine Thaïlandaise sur la baie qui a été supprimé, … tout cela alimente l’imagination des Thaï très superticieux.
Pour la ville de Pattaya, c’est plutot une verru, qui depuis 2014 gâche le paysage.

Quelques jours avant, Boon-Mee notre chauffeur de tuc-tuc on m’avait raconté qu’il été possible d’entrer dans cet immense bâtiment abandonné, certaines de ses connaissances l’ont souvent exploré et en échange de quelques bath (monaies courantes en Thailande)

Cet incroyable complexe de 53 étages sur la jetée de Bali Hai commença a voir le jour (sur papier) dans les années 2004 un projet d’hôtel très ambitieux. Une fois les formalités administratives terminées, il ne restait plus qu’à construire.

En 2014 les responsable de la ville de Pattaya, pris d’assaut par de nombreux messages sur les réseaux sociaux se virent dans l’obligation de stopper le chantier.

Le promoteur se vit accusé d’avoir construit une structure à la fois plus haute et plus proche de la plage que ce qui était autorisé mais le plus grave, qu’elle obstruait également la vue d’un monument.

Monument Abhakara Kiartivongse – Statue en bronze de l’amiral de la marine royale thaïlandaise Abhakara Kiartivongse – Prince de Chumphon, montée sur un piédestal en pierre sur la haute colline naturelle de Pratumnak, point culminant de la ville. Il offre d’excellentes vues sur le golfe de Thaïlande , Ko Lan , les plages de Pattaya Beach et la colline de Pratamnak, toute la partie centrale de la ville de Pattaya.

Alors que poussent ici et là toujours plus de nouveaux immeubles, de nouvelles habitations ou structures, on en oublierait celles construites hier, puis abandonnées.
C’est un style qui a la côte sur les réseaux sociaux tant les tutos se multiplient.
L’urban exploration ,qui se définie par la visite de lieux construits par l’homme et interdits d’accès et englobe des pratiques très différentes.
Cette pratique inclut également la visite de lieux interdits, cachés ou difficiles d’accès, tel que des tunnels de métro, des catacombes, des chantiers de constructions/rénovations et des rooftops (sommets d’immeubles, monuments…).
La pratique regroupe ainsi diverses activités dites « underground » comme la « cataphilie » ceux qui préfèrent les lieux souterrains, la « toiturophilie » ceux qui préfèrent se rendre sur les toits.
Ceux qui pratiquent l’Urbex Playground, sont avant tout des passionnés de photos et qui désire préserver la mémoire de ces lieux abandonnés, détruits ou délabrés qui ont fait la gloire de nos ancêtres.

Visite de l’immeuble Waterfront près de la jetée de Bali Hai à Pattaya.

Après négociation, (200 baths) et quelques bieres, (“Chang” une bière produite en Thaïlande) nous prévoyons une visite pour le soir même.
Nous nous retrouvons à 4pers, Boon-Mee le chauffeur de tuk-tuk fait parti de l’excursion, c’est parti pour la visite des étages obscurs de la tour.
L’entrée était bien cachée et nous a demandé un peu de gymnastique pour passer à travers les barrieres de protection.
Nous voilà l’intérieur du chantier, notre guide se dirige directement vers le vigile, après une brève négociation ou tout se passe bien, On continue d’avancer prudemment dans ce noir intense et enfin, au loin, l’entrée menant à la fameuse tour apparaît, la porte d’entrée est ouverte.
Nous commençons notre procession dans les sous sols.
Armés de lampes torche, accessoire indispensable pour cette randonnée, nous enjambons des câbles électriques donc le sol est couvert.
C’est la première fois que je fais une exploration urbaine de nuit et d’habitude j’adore me balader dans le monde souterrains, grottes, mines, ….. Mais cette fois-ci c’est un peu différent, les couloirs sont de vrais labyrinthes.
Heureusement que notre guide à travers ce dédale nous amène jusqu’aux escaliers qui nous mènent aux étages supérieurs.

Dans l’obscurité, ma lampe torche coincée entre les dents, on est monté en faisant attention de ne pas tomber dans l’un de ses nombreux trous
Le bâtiment comprend 53 étages, Il n y a vraiment rien d’intéressant à voir, des planches, du matériels de chantier, des pancartes… J’ai parcouru les différentes pièces avec ma lampe torche mais du béton, du bétons…
Au bout d’un petit moment, les marches se sont enfin arrêtées, il ne restait plus qu’une petite échelle bois et hors d’usage qui permettait d’atteindre le sommet de la tour.
Après avoir grimpé quelques barreaux, nous nous sommes retrouvés… Sur le toit !
Le spectacle est ici, sur le toit.

Un spectacle magnifique s’offrait à nos yeux, la brume s’etait emparée de la ville, un brouillard assez épais et humide arrivait du large, mais qu’importe cette vue superbe sur la mer et la ville, nous a permis de faire le plein de photos.
Après nous être imprégnés de cette atmosphère étrange, nous sommes revenus à l’entrée.
En bas, il faisait encore plus sombre que la nuit. Une obscurité profonde comme j’en ai rarement vue.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *