• La vie parmi les morts au Cambodge

    Chez nous en France, j’ai souvent comparé les cimetières des lieux d’art, d’histoire et bien sûr de mémoire, se sont des musées à ciel ou de nombreux monuments sont le conservatoire de notre mode architectural, de notre religion et nos mentalités. Malgré cela je n’ai jamais vraiment apprécié les cimetières. Ici a Phnom Penh, les cimetières n’ont plus leurs vrais valeurs, ils sont devenus de vrai résidences pour certaines familles. De nombreuses familles vivent dans des maisons de tôles ondulées sur pilotis entre les tombes du cimetière de Smor San. Le nombre de personnes vivant ici dépasse de loin le nombre de morts. Avant d’élire le cimetière comme leur nouvelle…

  • La rue 93 – Phnom Penh Cambodge

    Après un Fiasco immobilier la population expulsée reprend ses droits. Street Art à Phnom Penh Ce n’est pas l’endroit habituel pour chercher des peintures murales, mais j’aime ça et ça me plaît, donc où que nous allions, je cherche toujours.  La plupart des villes du monde s’intéressent au street art mais le Cambodge à tendance à le cacher. Avant 2017, beaucoup de peintures murales ont été blanchis à la chaux. Pourquoi 2017?Depuis 2017 s’est créé avec la complicité de deux artistes français installés au Cambodge : Théo Vallieret Chifumi, le Cambodia Urban Art, qui malgré un contexte politique parfois compliqué accueille chaque année au mois de decembre des artistes locaux et internationaux, et certains…

  • Les pêcheurs de Kampong Cham

    Après un rapide point sur les activités à faire à Kampong Cham, nous nous sommes aperçu que nous en avions fait le tour. Comme nous avions prévue de rester un jour de plus afin de lézarder, nous avons eu le temps de visiter 1 petit village de pêcheurs,(très petit) et une plage de pêcheur. Le premier villages très atypiques se situe sur la route reliant Kampong Cham au Hanchey Temple. Pour la petite histoire, ces villages flottants sont peuplés de Vietnamiens dont les descendants ont fui leur pays. On nous a raconté que la commune a essayé plusieurs fois de les (en leurs proposant d’autres lieux de vie) mais en vain. …

  • La communauté des Chams

    Les Chams, est une communauté musulmane peu connue qui peuple depuis cinq siècles le royaume khmer. Les Chams vivent une situation exceptionnelle au Cambodge. Jamais une minorité musulmane n’a été aussi bien traitée, car les Chams ont su s’intégrer en adoptant les métiers tabous des Khmers. En effet, les bouddhistes pouvant manger des animaux mais n’étant pas autorisés à les tuer, les Chams ont embrassé des carrières d’équarrisseurs et de bouchers, tout en perpétuant leur traditionnelle profession de marins pêcheurs.Malgré leur statut de minorité, leur rôle dans la société cambodgienne est donc loin d’être négligeable. Les Chams de l’Imam San, ne pratiquent pas la religion comme on le croit, ils…

  • Pauvreté/bidonville

    Le quartier de Klong Toey Cet article, sort avec un décalage de plus de 5 jours après notre visite, changement de pays, crève que l’on traîne encore et surtout, je ne voulais pas que, l’on considère cette « visite » comme du voyeurisme tout comme un voyageur/touriste qui vient voir la « pauvreté » de plus près. Comment, nous sommes nous retrouvés dans ce quartier, simplement par pure coincidence et beaucoup de folie de ma part. Deux jours avant j’avais vu un article sur internet qui parlait de ce quartier, et qu’il n’était pas bon d’y mettre les pieds, rage, banditisme… Je voulais voir de mes propres yeux, j’avais du mal a imaginer qu’en…

  • Une rencontre extrordinaire

    Fabrication traditionnelle des bols à aumônes Au cœur de Bangkok, quelques familles fabriquent encore de manière artisanale des bols à aumônes utilisés par les moines bouddhistes. Le destin ou la chance nous a permis à quelques encablures du fleuve Chao Praya, de voir des artisans affairés à réaliser ces objets sacrés, un métier artisanal qui résiste à l’industrialisation. Le bol fait parti d’un rituel, les moines dans leur robe couleur safran collectent au petit matin les aumônes grâce à leur bol (le “baat” en thaïlandais) qui fait partie de la vie quotidienne en Thaïlande et au Laos. Mais on ne savait pas, que la plupart des bols que les moines…

  • Le quartier des ferrailleurs (Vielles bâtisses et capharnaüm)

    Ce post est spécialement édité pour PH. On retourne à Bangkok en décembre. Un petit tour dans le Bangkok différent, le Bangkok que les touristes pressés ne peuvent voir. Coincé entre les rives du Chao Phraya et Chinatown, voici un quartier bien singulier, le quartier des ferrailleurs ou des “garagistes”. Les  ferrailleurs  de Sieng Kong. Loin des hangars uniformes des Norauto, des Speedy et autres chaînes destinées à la voiture, ce petit bout de Bangkok concentre un nombre plus que conséquent de garagistes, ferrailleurs et petits récupérateurs-vendeurs de pièces détachées. Un joli capharnaüm, mais qui cache en fait une parfaite organisation de l’espace et des conséquences de ce travail (bruits,…

  • Pêcheurs à Chaktomuk

    Chaktomuk, nommé Riverside, est l’un des endroits les plus fréquentés de Phnom Penh. C’est l’endroit où le Mékong et le Tonle Sap se rejoignent. Malgré l’activité urbaine qui ne cesse de croître avec l’afflux de touristes et les constructions galopantes, cette portion du Mékong / Tonle Sap a fait les beaux jours de plusieurs communautés de pêcheurs  jusqu’à la réfection de la promenade piétonne du Quai Sisowath qui a forcé les petites embarcations de pécheurs à s’installer sur l’autre rive ou plus en amont de l’embouchure. Si le bénéfice touristique et l’apport de confort qui ont suivi cette réfection de la promenade sont incontestables, cela n’a toutefois pas arrangé la…

  • De la rivière Sai Gon au Delta du Mekong

    Après une bonne nuit avec bien sur des coupures de courant seulement 2, on se prépare pour aller visiter le Delta du Mékong. Il est vrai que le Delta du Mékong demeure une étape incontournable pour quiconque voyage au Vietnam, le fleuve offre un savoureux mélange d’exotisme et d’authenticité. La rivière “Mékong” elle-même commence dans l’Himalaya et traverse la Chine, le Myanmar, la Thaïlande et le Cambodge avant d’atteindre le Vietnam, ce qui explique en partie pourquoi les eaux sont si troubles. Voir l’article sur le Mekong Le delta du Mékong abrite des écosystèmes uniques, ainsi que des communautés diverses. C’est un vaste labyrinthe de rivières, de marais et d’îles.…