1) Road Trip Asie

Road Trip octobre 2019 mars 2020

Les préparatifs sont terminés, les sacs sont bouclés, c’est partie pour plus de 8 mois sur les routes d’Asie du Sud pour découvrir de nouvelles cultures et nouvelles personnes. Suivez-nous dans cette aventure!.

Voir les articles sur la préparation du voyage

03/10/2019 – Le Grand Départ!

Ça y est, le grand jour est arrivé, départ en BlablaCar direction Barcelone.

Demain on embarque direction Bagkok

Nos sommes arrivé au camping à 16h après presque 6km sous une température avoisinant les 30°. Tout a bien démarré, c’est nickel, plus d’anguoise, uniquement une grande fatigue au niveau des jambes, oui les sacs à dos y sont sûrement pour quelques chose, LOL, c’est un bon départ (2 sacs chacun, “Réglisse” Marie de son vrai prénom à un sac de 12k et un autre de 3kg et moi 19k et 4kg)

Plus de 50% de mon sac son mes Médoc et une machine.

C’est parti, avec ma Réglisse on part pour l’Asie, notre journée c’est bien passé, on a beaucoup marché et on passe notre première nuit dans un camping.

Camping estrela Barcelonne

Nous y voilà.
On part vers l’inconnu sans  savoir ce qui nous attend.
Franchement pour moi s’est un énorme défi et un vrai challenge qui m’a demande beaucoup de volonté.
Je ne m’attend pas au pire, mais !
Beaucoup de choses se passent dans ma tête. … et ses derniers temps, je n’arrivais pas a fermer l’oeil.
Il y a tout juste 5 jours j’étais en rééducation cardiaque à la clinique “la Pinède“ dans les Pyrénées Orientale.
Mais je ne vous cache pas que depuis que l’on avait décidé de partir, ma vie s’est transformée en un merveilleux mélange d’émotions.
Pendant les mois qui ont précédé le départ, je me suis pris à imaginer mon voyage, combien il serait grandiose, tant de choses à découvrir et à apprécier, un vrai rêve.
Plus les jours passaient, plus on s’organisait, on réfléchissait aux dates, aux pays, à la durée,… et plus le jour J s’approchait et plus on était convaincu que ce serait à coup sûr un super voyage.
Il est vrai que l’on avait pleins de choses à régler, (louer l’appartement, les papiers, les médocs, se renseigner sur les visas,.. ) mais la determination est là, et puis c’est en réalité un vrai plaisir de planifier un tel projet !

“Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues…”

La vallee des rubis – Joseph Kessel

Ce qui est sur, c’est qu’au départ, hormis notre billet d’avion pour Bangkok et un billet de sortie de chez Onewayfly via Siem Reap (Un billet retour ou de continuation – Faux billet) on ne savait même pas où on irait, le champ des possibles est tellement grand …

04/10/2019 – Départ de Barcelone

Petite pause de 4h, nous sommes dans l’avion via Le Caire. Réglisse s’est assoupie et moi j’en profite pour alimenter mon blog.
Aujourd’hui journée éprouvante mais pleine de bonheur.

Un petit recap.
Hier soir, nous avons choisi de dormir dans un camping à côté de l’aéroport de Barcelone.
Comme je vous ai expliqué notre arrivée au camping a été assez sportive(6km / 30° / avec chacun 2 sacs a dos pour un total avoisinant les 40kg.)
Pour clôturer la soirée après un bonne douche nous avons profité d’un des derniers repas Européen.
Entrecôte pour réglisse et calamar pour moi, bien sûr, accompagné de notre dernière bouteille de vin.
Nous avons passé une excellente nuit, couché à 21h et levé à 8h. On été vraiment bien, ça m’a fait pensé au début de ma caravane, petit mais paisible, hormis que notre proximité avec l’aéroport était aussi assourdissant que les cigales de notre Sud !!
Question d’habitude, nous étions déjà dans les airs et les bras de morphé.
Après un petit déjeuné et quelques renseignements (surtout pas ceux du gardien du camping) nous avons trouvé un arrêt de bus à 500 mètres direct pour l’aéroport terminal 1. (merci Google map).
Plus d’infos sur le camping
Oui à Barcelone il y a deux terminaux le 1 et le 2.
Voir l’article sur les 2 terminaux de l’aéroport de Barcelone, sur nos billets à aucun moment le terminal n’a été indiqué, ce qui nous a obligé de faire quelques recherches.
Nous voilà donc rendu à l’aéroport, prêt pour l’enregistrement de nos billets et là surprise !!!
On nous demande nos billets de sortie de Thaïlande.
Pensant avoir prévu le coup, je sors les réservations pour une sortie de la Thaïlande via Siem Reap au Cambodge (faux billets !! ) et je me vois attribué un non. “no esta Bueno, quiero las confirmacions” (en espagnol) c’est clair ou je trouve les confirmations ou l’on reste à l’aéroport.
Réglisse n’est pas tranquille et à vrai dire moi non plus. (Merci One Way Fly) .
Par bonheur je m’étais connecté à la WiFi de l’aéroport, ce que je conseille à tout le monde. (on doit avant tout s’enregistrer et donner notre numéro de passeport.)
J’ai pu donc rechercher sur mes mails valider et recevoir le numéro de nos billets, Ouf, on pouvait embarquer.
Attention à la douane, ils font bien leur boulot, il vaut mieux vider son petit sac, sortir les batteries de secours, les téléphones, s’enlever les pompes, (tout dépend du douanier), les foulards ou les casquettes, les ceintures, jeter les bouteilles d’eau,…
“Bientôt il faudra passer à poil Lol”.

Dans 2 heures, on sera en transit en Égypte.
Quand vous lirez ce post on sera sûrement envolé vers Bangkok, et quand vous vous leverez on sera arrivé.

Le Caire Airport est le plus grand aéroport d’Égypte et le deuxième plus fréquenté d’Afrique. L’aéroport est le siège des compagnies aériennes nationales EgyptAir et Nile Air.

Après 16 heures de vol de Barcelone, ou ça été limite que l’on embarque pas, au Caire en Égypte ou tout le monde a été contrôlé et fouillé sauf moi, (je suis même passé avec une bouteille d’eau à la main sans que l’on me dise rien !!)
Conclusion : 25 minutes de retard au décollage.
Nous arrivons à l’aéroport de Bangkok fatigués, mais heureux. 

Nous avons dus parcourir sans exagérer au moins 2 kilomètres depuis la sortie de l’avion aux contrôles de douane, l’aéroport est gigantesque, moderne et heureusement tout est très bien indiqué en anglais.
Au contrôle de douane, de nombreux officiers sont chargés de contrôler les passeports ce qui nous a permis de passer très rapidement.

Dans l’avion on nous avait remis un formulaire en anglais pour passer l’immigration.
Une fois le passeport tamponné, nous avons récupéré nos sacs à dos et direction la sortie.

Mais arriver à Bangkok peut être stressant quand on débarque pour la première fois dans cet immense aéroport. Pour soulager cette appréhension, on s’était concocté quelques informations pour nous aider à naviguer dans ce paquebot géant du transport aérien.

Voir le guides de l’aéroport Suvarnabhumi.

Il est 14h00 et il doit faire environ 40° : choc thermique !
Nous sortons de l’aéroport, Il y a beaucoup de monde, nous préférons cette fois-ci prendre un ticket pour le taxis, aéroport- centre de Bangkok, nous coutera 400 baht frais de péage compris (soit 12euros). Habituellement on prend  le Airport Rail Link, c’est un train qui relie l’aéroport Suvarnabhumi au centre de Bangkok, en passant par des stations du métro (le MRT) et du train aérien (le BTS) environ 50 bahts.


C’est vraiment une ville où les extrêmes coexistent,
… des maisons sur pilotis aux appartements de conceptions très sophistiquées , du Tuk-tuk à la Ferrari, du dortoir à l’hôtel 5*, de la cuisine de rue aux restaurants des chefs étoilés, des marchés aux puces aux centres commerciaux très luxueux, ….

Oui Bangkok est une ville excessive et avant- gardistes, elle incarne le renouveau de la Thaïlande et témoigne de l’innovation et de la créativité de ce pays en pleine mutation.

Bangkok ville riche en contrastes m’a plu la première fois que j’y suis allé !

Mais même si Bangkok est pleine d’excès, elle reste une ville authentique,  très étendue elle possede de nombreux quartiers, sous quartiers avec de nombreuses appellations qui vont avec et il est vrai qu’il n’est pas toujours simple de s’y retrouver.

J’adore le quartier chinois, il est pour moi, l’un des plus vivant, coloré et surprenant.
Il est aussi au centre de tout ce que l’on aimerait voir à Bangkok.
Des que l’on pénètre dans le quartier chinois on est immédiatement saisi par des odeurs de toutes parts, Bangkok est une ville très odorante, les petits stands de nourritures se succèdent partout sur les trottoirs, on y voit régulièrement, du poulet frit, du poisson, du canard laqué, des fruits de mer, des œufs, des soupes, des fruits exotiques …
C’est fantastique, ça vous donne vraiment faim.

Aujourd’hui, Il fait vraiment chaud, on a une impression de soif quasi-permanente… surement due à la pollution de l’air dans la ville.
Il est vrai que la capitale de la Thaïlande est une ville polluée, bruyante avec un trafic automobile dense, sa vie nocturne est débridée ….
Malgré que Bangkok soit une ville moderne avec un système de métro aérien et de train, la circulation est un joyeux bordel …. Les scooters, les voitures, les bus et les tuks tuks circulent très vite et dans tout les sens.

On doit oublier les passages piétons et les feux rouges, on fait simplement gaffe en traversant, ca ils sont surement daltonien, personne ne s’arrête au feu rouge LOL à Bangkok c’est très dur d’être piéton, les trottoir son plein de monde et traversé est un vrai danger. Mais on y est bien.

Bon on ne va pas se mentir !
Même si on aime, même si visiter le quartier chinois de Bangkok est un vrai plaisir, ça reste toutefois un vrai parcour du combattant.
On est happée dans un tourbillon urbain où les vendeurs de street food et les chauffeurs de tuk-tuk se mélangent aux habitants et aux touristes, où les odeurs de Cannelle, de coriandre de curry masquent la puanteur des égouts, où les fils électriques s’entortillent par centaines les uns dans les autres et où les klaxons font partie du bruit de fond.

Mais Bangkok je l’aime”, car pour moi cette ville vie, a un cœur et une âme avec ses rues microscopiques, ses échoppes aux délicieuses odeurs, ses vendeurs à même le trottoir, ses maisons délabrées, son quartier des ferrailleurs, son street art et ses temples, elle est un grand musée en plein air, et je pense qu’il est difficile de trouver une destination si envoûtante et dépaysante et qui nous sort complètement des paramètres habituels qu’on reconnait dans un milieu urbain.


Pour notre 1er journée et 1er nuit nous avons choisi le Chic Hostel Bangkok c’est une auberge de jeunesse. Elle est situé dans le quartier Sukhumvit à quelques pas de la gare et du quartier chinois.
Oui Il est encore possible de trouver une GuestHouse  (chambre double) pour 9 euros la nuit, ou un dortoir pour 3 euros. Dans ce quartier, c’est rare, mais on trouve.

Conseils :
1- Si vous allez visitez le quartier chinois de Bangkok préférez des sandales de randonnées aux tongs. Même si le quartier n’est pas très étendu, vous allez beaucoup marcher, le quartier chinois de Bangkok est un vrai labyrinthe
2- Télécharger des cartes Google Maps.

 Les rues sont minuscules, bondées, parfois très sombres et il n’y a pas énormément de touristes. Ce qui est génial, car nous c’est ce que l’on est venu chercher : un quartier un peu plus authentique que le quartier pour backpackers de Khao San Road…

Dans cette cette grande mégapole ou des centaines de “Gratte-Ciels” rivalisent de beauté et d’originalité tout y est, des palais somptueux, des temples bouddhistes ou chinois, des églises, une culture, une gastronomie, ..,


Bangkok autrement

Bangkok reste pour moi le meilleur endroit pour une première approche de l’Asie du Sud-Est.
J’ai rencontré quelques voyageurs qui n’arrivaient pas à apprécier la folie et l’effervescence de Bangkok à leur juste valeur.
Les prochains articles seront donc destinés à ceux qui souhaitent visiter Bangkok autrement.
J’y suis déjà allé plusieurs fois et j’ai décidé de partager avec vous quelques coins qui vous permettront de découvrir la ville.

Les pays visités

Le Cambodge
Par Fifi / 07/10/2019

Le Cambodge

Nous y sommes restés 30 jours, nous y avons marché plus de 500 km (512) une moyenne de 17km/jour, nos...

En savoir plus
La Malaisie
Par Fifi / 07/11/2019

La Malaisie

La malaisie n’est pas aussi connue que ses voisins du Sud-Est asiatique. La plupart des aventuriers preferent des pays comme...

En savoir plus
Le Laos
Par Fifi / 22/12/2019

Le Laos

Décembre 2019 Mars 2020

En savoir plus
Le Vietnam
Par Fifi / 19/01/2020

Le Vietnam

Indonésie
Par Fifi / 21/01/2020

Indonésie

L'Indonésie est une incroyable nation de plus de 13 000 îles et îlots. Un paradis tropical qui s'étend des deux...

En savoir plus
Sri Lanka
Par Fifi / 14/02/2020

Sri Lanka

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *