Lieux à Vinassan

L’église de Vinassan

L’église de Vinassan est dédiée à Saint Martin, évêque de Tours (315 – 397). Celui-ci fut l’artisan de la christianisation de la Gaule rurale.
Il paraîtrait que l’abside date du XIe siècle.
Elle est rythmée, extérieurement d’arcatures lombardes portées par des lésènes.

Si vous vous approchez, vous pourrez découvrir deux cadrans solaires, toujours de la même époque. Abside du XIIIeIls étaient certainement peints. Le plus discret, gravé au sud, présente un soleil à huit branches, symbole du jour de la création nouvelle venant après les 7 jours de la création terrestre. Ce soleil était aussi appelé au Moyen Age « soleil de justice ».

Une arcature lombarde est une arcature faite d’une série de petits arcs juxtaposés dans la partie supérieure de murs gouttereaux.
Ce trait d’architecture est répandu à l’extérieur des églises romanes méridionales, notamment en Catalogne et Lombardie.

Une lésène est, en architecture, une bande verticale de faible relief, étroite et légèrement saillante dans l’épaisseur d’un mur extérieur, l’animant par une ombre projetée.

Au XVIe siècle, la nef fut rebâtie sur des bases romanes, certainement à la suite d’un effondrement.
Au cours du XIXe siècle, après deux projets non aboutis, la construction d’un clocher, de style néo-roman fut achevée en 1887.

Parmi les curés de Vinassan, l’abbé Isidore Barbe (curé de Vinassan de 1903 à 1951) reste dans la mémoire de beaucoup d’anciens : outre ses activités pastorales, il créait des remèdes, notamment un élixir à base de pétales de lys pour soigner les yeux malades.
Il avait même fondé une clinique à Narbonne.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *