2) La France

La Corse – Corsica

L’une des meilleures façons de visiter la Corse est la voiture ou le van.
Faute de van, nous avons choisi la voiture
Le gros avantage, s’arrêter où on veux et apprécier au mieux notre séjour sur l’île de beauté.
Et même si d’habitude on préfére les transports en commun pour les prix et la proximité avec la population locale, la Corse reste l’un de ces endroits où il faut vraiment tout visiter par soi-même que ce soit en voiture, en moto ou, pour les plus courageux, à vélo et a pied
De plus, un road trip en Corse est le meilleur moyen d’explorer tous les recoins de l’île et justement d’aller à la rencontre des habitants de cette région qui sont vraiment très accueillants.
Des plages à couper le souffle avec une eau cristalline, des paysages montagneux époustouflants, des petits villages où le temps semble s’être arrêté, de belles forêts et rivières.

Passer de magnifiques vacances en Corse, c’est souvent se baigner dans sa mer turquoise… mais pour Réglisse et moi nous préférons l’arrière pays et la culture Corse !

Comprendre l’île, c’est aussi comprendre ses habitants.

Rien de mieux que la communication.
Dépaysement et sourires assurés.

Avant de découvrir notre petit Road trip en Corse, voilà ce qui nous a le plus marqué dans cette île de beauté.


Le corse n’est pas un patois, c’est une langue propre, déclinée en plusieurs dialectes selon les micro-régions. Un Bastiais ne parle pas comme un Ajaccien, et le Bonifacien se comprend …à Bonifacio.

2) La tête de Maure
La tête de Maure

Le drapeau de la Corse (A bandera Corsa) est l’un des principaux symboles de la Corse, avec le chant Dio vi Salvi Regina.

3) Les gentilés Corse un vrai casse tête
Les gentilés Corse un vrai casse tête

Il y a des évidences, les Ajacciens ou Aiaccini , les Bastiais ou Bastiacci , les Bonifaciens ou Bunifazinchi et les Porto-Vecchiais ou Purtivichjacci, mais il y a des communes pour lesquelles on s’interroge, dans lesquelles il est parfois difficile de nommer les gentilés et ils sont loin d’être évidents.

La Macagna Corse (moqueries)

La Macagna Corse (moqueries)
Un véritable sport national en Corse la “macagna
Véritable art de vivrela macagna se pratique généralement dans les bars de village, chez le coiffeur, sur les bancs, à la terrasse d’un café, etc.
Quoi qu’il en soit, l’autodérision est le principe de la macagna.
Toutefois la macagna rest un art, et il est impossible en tand “pinzutu*”  de faire une macagna auprès des locaux au risque de les froisser inutilement
*Pinzutu, pinzuti (pluriel) : pointu, pointus.
Prononcer “pinsout” en absorbant la dernière voyelle, et n’oubliez pas que le “u” se prononce “ou“.
Tous les touristes qui ont déjà été en Corse le connaissent.
Oui vous, les pinzuti (au pluriel)! C’est-à-dire les «non Corses» ou bien les touristes.
Beaucoup pensent que l’expression est négative mais ce n’est pas forcément le cas.
Il s’agit juste de désigner quelqu’un qui ne parle pas le Corse et qui parle «pointu» (la vraie signification du mot en Corse).

3) Les gentilés Corse un vrai casse tête
Contes et légendes Corse

La Corse, une île qui depuis la nuit des temps, transporte et transmet de génération en génération, un profond univers mystique, fait de croyances religieuses et de légendes des plus extraordinaires.

La corse du Sud et la Haute Corse


La gastronomie Corse

La Corse est souvent liée à ses paysages, son climat… Mais l’identité de l’île de beauté c’est aussi ses produits du terroir et sa gastronomie.

En effet, la Corse est étroitement liée à ses principaux produits du terroir comme la culture des oliviers, de la vigne, de la châtaigne et des agrumes, mais aussi la charcuterie de porc, le lait et le fromage de brebis et bien d’autres choses encore.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *