• Lieux à Armissan

    Armissan, un lotissement fantôme

    Armissan comme d’autres commune c’est doté d’un lotissement fantôme avec des propriétaires qui errent entre espoir et désillusion depuis de longs mois. Tout comme “les Blancherais” à Tinténiac dans l’Ille-et-Vilaine à l’abandon depuis 2006 ou comme “les Terrasses de Notre-Dame” à Septèmes-les-Vallons dans les Bouches-du-Rhône ou encore Le projet “Les Terrasses d’Aspres” à Armissan, porté, par la SCCV gestionnaire du projet sur place pour Villas Création, faisait rêver pourtant.Dans un cadre idyllique, le lotissement, 21 villas pour particuliers, 22 logements sociaux, une unité de vie, était blotti, niché au cœur de la Clape à la sortie du village. “Votre villa entre vigne et mer, un programme intimiste…” : la publicité vantait…

  • Lieux à Armissan

    Les moulins d’Armissan

    Le village d’Armissan possède encore les reliques de trois moulins à blé :le moulin de Rossignol (1799)le moulin de Catou (1802)le moulin bas (1824) Le propriétaire du moulin de Rossignol, Joseph Vidal était parait-il toujours gai et sifflait comme un rossignol en surveillant ses meules. Le propriétaire de Catou était un sage, un homme cultivé à qui les villageois s’adressaient pour demander conseil. 1l était surnommé Catou, comparé à Caton l’Ancien de Rome. Catou est la déformation de Caton. Le moulin bas. Le troisième moulin, restauré, est pauvrement désigné par sa situation topographique, moulin Bas ou d’en Bas. Compense en quelque sorte son caractère impersonnel par la particularité de son…

  • Lieux à Armissan,  Lieux à Fleury d'Aude,  Lieux à Vinassan

    Les Capitelles de la Clape

    Ces constructions en pierres intriguent toujours les visiteurs. La capitelle est rarement un habitat permanent, c’est plutôt un abri destiné à accueillir temporairement outils, matériaux, ou personnes. Construite sur un terrain souvent ingrat aux époques de grands défrichements (garrigues, maquis, taillis…), elle emploie comme matériau de construction ce que livrent le défonçage et l’épierrement du lieu. Il s’agit très souvent de calcaire mais on trouve aussi, selon la géologie locale, du schiste, du grès, du granit, ou même du basalte. Les cabanes de pierre sèche actuellement debout ne sont pas d’époque préhistorique, ni attribuables aux Gaulois, aux Romains ou aux hommes du Moyen Age. Elles datent d’une période qui s’étend…

  • Lieux à Armissan

    La « Muraillasse »

    La « Muraillasse », vestige d’une ancienne église encore en élévation qui borde la route qui va au village d’Armissan. Cette église dépendait de l’ancien monastère de Saint-Pierre-du-Lec, aujourd’hui disparu. Ce pan d’église mesure 10 mètres de long et plus de neuf mètres de haut pour une épaisseur 1,40 mètres. Il subsiste l’ancienne porte sur laquelle se trouvent les vestiges d’une bretêche*, reposant sur un arc surbaissé, sur deux encorbellements constitués par quatre corbeaux. *Bretêche : Au Moyen Âge, sorte de guérite, souvent rectangulaire, en saillie sur la muraille et construite sur mâchicoulis pour battre verticalement un point faible) Au IXe siècle c’est à cet endroit que fut construite une…

  • Lieux à Armissan

    Les murs à abeilles

    Un mur à abeilles est un mur en pierres sèches, composé d’alvéoles et d’un petit seuil à 20 cm de haut pour protéger les ruches et les mettre à l’abri des intempéries. Ce type d’apiculture, dans les murs à abeilles, a disparu depuis les années 50. Le plus spectaculaire est celui de Fleury, composé de 13 ruches, autrefois construites dans des troncs d’arbre (les bucs). Il y en a un autre à Armissan, qui est beaucoup plus petit, mais qui est d’une construction beaucoup plus fine et aboutie. Ce sont des ouvrages modestes, construits par les paysans près de leurs vignes, dans leurs cabanes. Ces abris sont facilement reconnaissables : le…