Préparer le voyage 2019

4) Quels visas pour voyager

C’est un poste important, certains visas peuvent se faire avant de partir, pour les premiers pays du voyage, ensuite ils se font au fur et à mesure dans le pays précédent.(penser au photos et au billet de retour ou de continuation) Il faut bien ce renseigner, car il y a certaines règles à connaître, chaque pays et différent.

Que ce soit pour des vacances ou un tour du monde , qui n’a jamais eu de galères de visa en voyage ? La question du visa est toujours un peu délicate et ennuyeuse mais c’est une question importante à se poser lorsque l’on part à l’autre bout du monde. Un oubli et hop votre voyage peut tomber à l’eau alors soyez vigilants !

Pour vouss aider, voici un petit récapitulatif des visas en Asie du Sud-Est si vous voyagez dans les pays suivants :

  • Thaïlande
  • Laos
  • Cambodge
  • Vietnam
  • Sri Lanka
  • Birmanie
  • Phillipines
  • Indonésie
  • Malaisie

Comment obtenir un visa pour la Thaïlande ?

Le visa est obligatoire seulement pour les séjours de plus de 30 jours si vous arrivez en avion ou  par voie terrestre. Une loi locale, entrée en vigueur à la fin 2008, permet désormais aux ressortissants des pays du G7 (ce qui inclut donc la France) et de certains autres États occidentaux de rentrer en Thaïlande sans visa pour un séjour touristique d’une durée inférieure à 30 jours. 

Si vous rentrez dans cette catégorie, votre seule obligation consiste alors à posséder un billet aller-retour avec une date de retour connue à l’avance, et un passeport français encore valable au moins six mois après votre date d’entrée dans le pays. Il pourra donc s’avérer nécessaire de renouveler votre passeport un peu en avance pour éviter tout problème au poste-frontière. Si par ailleurs vous ne possédez qu’un billet aller, vous courez le risque d’être refoulé dès le contrôle avant l’embarquement en France.

Si vous comptez rester plus de 30 jours, il faudra faire une demande de visa avant votre départ. Le visa touristique donne le droit à rester 60 jours. Il est délivré par l’ambassade de Thaïlande.

Le visa touristique plus de 30 jours

Vous avez prévu de rester plus longtemps sur le sol thaïlandais ? Il vous appartient dans ce cas de solliciter avant votre départ un « visa touristique ». Ce document peut être utilisé pendant trois mois à compter de sa date d’impression, et vous donne le droit de rester jusqu’à 60 jours dans le pays, voire de prolonger de 30 jours consécutifs – à demander sur place dans un bureau d’immigration – pour un total de trois mois.

Les conditions d’obtention se sont récemment durcies. Depuis octobre 2016, il est nécessaire de procéder à une pré-inscription en ligne avant de vous rendre au consulat avec un dossier complet incluant un formulaire complet, deux photos d’identité aux normes, une attestation de billet aller-retour mais aussi un justificatif de ressources financières (relevé de compte, etc…).
Combien coûte un visa touristique pour la Thaïlande ?
La demande de visa pour la Thaïlande entraîne des frais de 30€. Comptez, sur place, 1900 THB (~ 50€) pour le prolonger de 30 jours supplémentaires.
L’acceptation du dossier est soumis à un compte bancaire garni d’au moins 1000€ pour un séjour de moins de 60 jours, et de 1500€ pour un séjour de 90 jours.

Attention : une fois le visa délivré, vous avez 3 mois pour l’utiliser.

Le visa touristique Multiple-Entry

Depuis le 13 novembre 2015, le METV « Multiple-Entry Tourism Visa » est disponible pour les ressortissants français. Le prix du visa est de 5000 Baths (environ 122€) à demander auprès du consulat de Thailande. Il vous donne le droit de rentrer plusieurs fois dans le pays sur une période de 6 mois. La durée maximum par entrée est de 60 jours.


Comment demander un visa pour le Laos ?

Le visa laotien est obligatoire pour les européens. A noter que les suisses en sont dispensés et qu’ils peuvent effectuer un séjour de 15 jours maximum avec leur simple passeport. ATTENTION ! Votre passeport doit être encore valide au moins 6 mois après votre date de SORTIE du Laos, sous peine de refus de visa et d’impossibilité d’entrer sur le territoire. Voici deux formules sont pour obtenir votre visa :

Demande de visa auprès de l’ambassade du Laos dans votre pays

Il suffit de remplir le formulaire de demande du visa auquel  vous devrez  joindre une photo d’identité et un règlement de 35 euros. La demande peut être déposée directement à l’ambassade ou être envoyée par courrier. Dans ce cas, Il faut ajouter 5 € pour les frais d’envoi, ce qui porte le montant du visa à 40 € pour la France et 43 € pour les habitants d’un pays limitrophe. Le délai d’obtention est de 48 heures lorsque la demande est déposée à l’Ambassade et de une semaine à 10 jours par correspondance.

Vous aurez 3 mois, à partir de la date d’émission du visa, pour arriver au Laos. Au-delà de cette période, votre visa sera caduc.

Le visa est valable 30 jours.

En cas d’urgence ou besoin d’assistance :

Ambassade du Laos en France : 74, avenue Raymond Poincaré 75116 Paris     
01.45.53.02.98
ambalaoparis@wanadoo.fr
Du lundi au vendredi de 9h à 12h pour les visas

Ambassade du Laos en Belgique : Avenue de la Brabançonne, 19-21, Bruxelles 1000
(02) 740-09-50
laoembassy@ambalao.be
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 16h.

Ambassade du Laos en Suisse : 14 bis, route de Colovrex, 1218 Le Grand-Saconnex, Genève
022-798-24-41.
Du lundi au vendredi de 10h à 13h.

Demander de visa à l’arrivée

La solution la plus simple et la plus économique est d’obtenir le visa directement à votre arrivée, au guichet de l’immigration. Le montant est de 30 $ par personne pour un visa de 30 jours. N’oubliez pas de prévoir une photo d’identité.

Au poste frontière du pont de l’amitié à Vientiane, un supplément d’un dollar par personne peut être demandé pour une arrivée après 16 h ou le week-end. Un visa affaires peut être également obtenu à l’arrivée pour un montant de 30 $.

À la sortie de l’immigration, veuillez vérifier que votre passeport a bien été tamponné avec la date d’arrivée ou de départ. L’absence de tampon, d’entrée ou de sortie, sur votre passeport peut se révéler un problème.

Sur place, vous pouvez prolonger votre visa auprès du bureau de l’Immigration pour la somme de 2$ par jour. Le plus simple est également de sortir du pays et y rentrer dans la même journée pour obtenir un nouveau visa à l’arrivée.

Ambassade de France à Vientiane :Rue Setthathirath, PB 06, Vientiane 
+856 (0)21 26 74 00
http://www.ambafrance-laos.org/


Comment faire une demande de visa pour le Cambodge ?

Le visa cambodgien est obligatoirepour les étrangers. ATTENTION ! Votre passeport doit être encorevalide au moins 6 mois après votre date de SORTIE du Cambodge, sous peine de refus de visa et d’impossibilité d’entrer sur le territoire.

Des sortes de visas délivrés par l’Ambassade Royale du Cambodge

  • Visa de tourisme (T) à entrée simple pour un séjour au Cambodge de 30 jours maximum. Ce visa peut être prolongé une seule fois sur place auprès du Département pour les Étrangers au Ministère de l’Intérieur ( situé en face de l’aéroport international de Phnom Penh)
  • Visa d’affaires (E) à entrée simple délivré aux hommes et femmes d’affaires pour un séjour au Cambodge de 30 jours, sur présentation d’une convention de stage ou d’un justificatif de mission au Cambodge. La prolongation peut être obtenue sur place auprès du Département pour les Étrangers au Ministère de l’Intérieur.
  • Visa de courtoisie (C) : réservé à des personnes en mission importante dans le domaine non-lucratifs, humanitaire ou de coopération bilatérale. Il est délivré sur demande expresse des services compétents avec documents joints, y compris les accords passés avec les autorités cambodgiennes.
  • Visa diplomatique (ou de service) réservé aux titulaires d’un passeport diplomatique ou de service sur présentation d’une note diplomatique ou d’une lettre de mission officielle émise par un organisme compétent. Ce visa est délivré gratuitement pour un séjour ou une mission officielle au Cambodge ne dépassant pas 90 jours.
  • Visa K* et **, c’est un visa gratuit à entrées multiples, d’une validité indéterminée.  Il est délivré exclusivement aux ressortissants cambodgiens, pouvant prétendre à la double nationalité et détenteurs d’un passeport étranger en cours de validité. La présence des intéressés à l’Ambassade est obligatoire, munis d’un acte de naissance (original + copie) et du livret de famille indiquant la filiation (original + copie).

Il est nécessaire d’avoir un billet d’avion aller-retour ou une preuve de sortie du territoire. Sans cela, l’embarquement à l’aéroport, ou l’entrée au Cambodge par voie terrestre ou fluviale, risquerait d’être refusés.

Trois formules sont possibles pour obtenir votre visa

1. Demander le visa auprès de l’ambassade du Cambodge dans votre pays : Vous pouvez contacter directement l’ambassade du Cambodge de votre pays tous les jours de la semaine entre 9 h et 13 h, ou envoyer votre dossier par courrier recommandé. Le délai d’obtention d’un visa à l’ambassade est de 48 heures après la réception du dossier.
Ambassade du Cambodge en France : 4, rue Adolphe Yvon 75 116 PARIS Tél. : 01 45 03 47 20 Fax : 01 45 03 47 40

Pièces à fournir :

  • Passeport original  + photocopie de la page avec photo . (Possibilité de faire des photocopies à l’Ambassade au prix de 0,20€ par page). Vérifiez bien la validité de votre passeport qui doit être supérieure à 6 mois suivant la fin de votre voyage !
  • Photo d’identité au format réglementaire.

Prix des visas :

  • 35 € en espèces pour un visa T (tourisme).
  • 40 € en espèces pour un visa E (affaires).

2. Obtenir le visa à l’arrivée à l’aéroport et aux postes frontières : C’est la solution la plus simple et la moins coûteuse. 
Le prix est de 35 USD (tourisme) ou de 40 USD (business) pour un visa valable 30 jours. Il faut vous présenter avec votre passeport, valable au moins 6 mois après le séjour, remplir un formulaire et fournir également une photo d’identité. Le visa est valable 30 jours. Lors de la sortie de l’immigration, veuillez vérifier que votre passeport a bien été tamponné avec la date d’arrivée ou la date de départ. Car l’absence de tampon sur votre passeport peut se révéler un problème.

3. Obtenir le e-visa sur le site du ministère des Affaires étrangères du Cambodge : Il est possible d’obtenir un e-visa (le visa d’affaires est exclu de ce service) en se connectant sur le site du ministère des Affaires étrangères du Cambodge : www.evisa.gov.kh. Paiement en ligne par carte de crédit. Délai d’obtention : 3 jours.
NB : Ce E-visa ne permet pas l’entrée par tous les postes-frontière terrestres. Veuillez en vérifier la liste sur le site avant de faire votre demande. En cas de doute, vous pourrez obtenir directement votre visa aux postes frontières internationaux lors de votre arrivée.
Le service des visas électroniques est géré par le Ministère des Affaires étrangères du Cambodge. En cas de problème, envoyer un courriel à : evisacambodia@evisa.gov.kh. Tél : 00 855 23 224 973 (anglais). Fax: 00 855 23 224 97

Attention : une fois le visa émis vous avez 3 mois pour l’utiliser.

Attention : si vous arrivez par bateau aucun visa n’est délivré aux ports.


Comment obtenir un visa pour le Vietnam ?

Les ressortissants français sont dispensés de visa pour un séjour n’excédant pas 15 jours (jours d’entrée et de sortie inclus). Cette exemption de visa n’est valable que pour un visa à entrée simple. 
Le passeport doit être valide 6 mois après la sortie prévue. Il faut également présenter une preuve de sortie du pays (billet retour d’avion). 
En cas de double entrée sur le territoire vietnamien, les voyageurs ne bénéficient que d’une seule exemption (pas de 2). Il est conseillé d’utiliser cette exemption pour la 1re entrée, puis d’utiliser un visa à entrée simple pour la 2de entrée. En cas d’entrées multiples, il faut un visa à entrées multiples.

Cette loi ne concerne pas encore les citoyens belges, ni les Canadiens et les Suisses.

Pour les mineurs français

Les mineurs doivent être munis de leur propre pièce d’identité (passeport pour le Vietnam). Pour l’autorisation de sortie de territoire lorsque les enfants ne sont pas accompagnés par l’un de leurs parents, chaque pays a mis en place sa propre régulation. 
Ainsi, pour les mineurs français, une loi entrée en vigueur en janvier 2017 a rétabli l’autorisation de sortie du territoire. Pour voyager à l’étranger, ils doivent être munis d’une pièce d’identité (passeport), d’un formulaire signé par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale et de la photocopie de la pièce d’identité du parent signataire.

Si vous avez besoin d’un visa

Le visa vietnamien est obligatoire et payant, sauf exemption (voir ci-dessus). Son tarif varie d’une année à l’autre : en 2018, un visa de 1 mois coûte 40 € (entrée simple) et 80 € (entrées multiples). Pour un visa de 3 mois (89 jours) : 80 € (entrée simple) et 130 € (entrées multiples).

Il existe 3 catégories de visas : Tourisme, Affaires (pour une durée de 1 à 3 mois) et pour les Français d’origine vietnamienne. Un système d’E-visa électronique a été mis en place (voir plus bas).

Attention, votre passeport doit encore être valable au moins 6 mois après la date d’entrée sur le territoire.

Les règlements changeant fréquemment, nous vous conseillons de vérifier les informations données.

– Les visas Tourisme à entrées multiples sont nécessaires si vous voulez séjourner au Vietnam, en sortir, puis retourner au Vietnam. Ils sont de 4 sortes : 1 mois avec entrée unique, 1 mois avec entrées multiples, 3 mois avec entrée unique ou entrées multiples. Il n’est pas délivré de visa Tourisme d’une durée de 2 mois ni de plus de 3 mois.

– À noter : les visas sont délivrés avec une date d’arrivée précise. Vous ne pouvez pas arriver au Vietnam avant cette date, mais vous pouvez arriver après celle-ci. Dans ce cas, vous perdez le nombre de jours de retard à l’arrivée. Par exemple, si votre visa est de 30 jours avec une date d’arrivée au 1er janvier, si vous arrivez au Vietnam le 4 janvier, votre visa n’est plus valable que pour 26 jours.

– Les dépôts de dossiers au service consulaire de l’ambassade du Vietnam se font aux horaires indiqués et les retraits ont lieu à une date fixée à l’avance. Compter 1 à 2 semaines de délai selon la période de l’année pour le « visa pour touriste ». Se munir de 2 photos d’identité récentes et, sur place, il vous faudra remplir un formulaire en 2 exemplaires, que l’on peut obtenir en ligne sur leur site. Le paiement se fait en espèces ou par chèque au moment du dépôt du dossier.

– Délai d’obtention : on peut ensuite obtenir le visa plus ou moins rapidement ; procédure express (3 jours ouvrables, plus cher), procédure ordinaire (1 semaine en temps normal).

– Visa Tourisme : il existe plusieurs façons d’obtenir ce visa. Soit le demander directement auprès du consulat de votre pays (prix variable selon pays), soit passer par une agence de visas, soit enfin demander un visa à l’arrivée (voir plus bas). La 4e option pour obtenir le visa Tourisme est le visa électronique (E-visa) qui se demande en ligne (voir plus bas).

– Visa Affaires : le visa Affaires s’obtient auprès d’un consulat. Il est délivré toutefois à l’arrivée au Vietnam dans le cas où l’intéressé a reçu une lettre d’invitation préalable. Cette lettre doit provenir d’une société vietnamienne vous patronnant.

E-visa Tourisme (visa électronique)

Depuis le 1er février 2017, les voyageurs français et canadiens peuvent obtenir le visa vietnamien en ligne. Ce visa électronique ne concerne pas encore les citoyens de Belgique ni ceux de Suisse. La demande doit se faire sur le site du National Web Portal on Immigration (il y a une traduction en français).
Ce visa électronique est valable 30 jours et coûte 25 US$ (environ 22 €).

La réponse arrive dans un délai de 3 jours ouvrés suivant la finalisation de la demande en ligne. Attention, la réponse ne vous parvient pas par e-mail, il vous faut aller la chercher sur le site.

Vous devez vérifier les informations qu’il contient, l’imprimer puis le présenter à la douane vietnamienne à l’arrivée. Le douanier appose un tampon d’entrée sur votre passeport. C’est simple. Aucune autre formalité n’est requise.

Obtention du visa par une agence

– Action-Visas.com : cette agence sérieuse s’occupe d’obtenir votre e-visa pour cette destination. Délais rapides, traitement immédiat du dossier dès réception (aucune attente) et service fiable. Pour la province, demandez le visa par correspondance quelle que soit la destination.
Les commandes de visas peuvent s’effectuer sur le site Internet qui est actualisé quotidiennement et vous recevrez directement les formulaires et la liste des pièces à fournir. Réception d’un courriel sur votre messagerie à chaque étape du processus d’obtention du e-visa.

Obtention du visa Tourisme à l’arrivée

Ce visa touristique n’est délivré que si vous entrez au Vietnam par un vol international, donc aux aéroports de Hanoi, Hồ Chí Minh-Ville ou Đà Nẵng. La procédure est plus compliquée, mais ne nécessite pas d’envoyer votre passeport par la poste. Elle est beaucoup moins chère. Il vous faut obtenir à l’avance une lettre d’invitation des services d’Immigration. Il s’agit d’un document officiel du gouvernement vietnamien garantissant que votre visa vous sera délivré à l’aéroport d’arrivée. Ce document s’obtient en ligne par l’intermédiaire d’une agence de voyages vietnamienne ou d’un organisme spécialisé dans la délivrance de cette lettre. D’abord, vous contactez cet organisme en lui envoyant par courrier électronique une photocopie (scan) de votre passeport, en précisant la date d’arrivée au Vietnam. Vous devez payer ce service en ligne.

L’agence ou l’organisme spécialisé vous envoie alors la lettre (document) par courrier électronique. Compter un minimum de 3 jours de délai. Muni de ce document et de 2 photos d’identité, vous pouvez en arrivant vous présenter au bureau « Visa on arrival » dans les 3 aéroports internationaux du Vietnam. Le visa vous est alors délivré contre paiement en dollars ou en euros. Le tarif du visa à l’arrivée est de 25 US$ (1 ou 3 mois, entrée unique) et 50US$ (1 mois, entrées multiples) ; à ces montants il faut ajouter une petite commission (environ 50 US$) de l’agence ou de l’organisme.

– Si vous avez obtenu un visa Tourisme à entrées multiples, et qu’au cours de votre voyage, vous sortez du Vietnam pour y re-rentrer ensuite, vous n’avez pas besoin d’une seconde lettre d’invitation.

– Si vous passez par une agence vietnamienne pour l’organisation de votre voyage, la lettre d’invitation est incluse dans le prix du circuit. La plupart des agences peuvent vous fournir cette lettre même si vous n’achetez aucun service auprès d’elles.

Comment obtenir la lettre d’invitation ?

  • Si vous ne voyagez pas avec une agence : certaines agences locales proposent de vous fournir la lettre contre 15 à 30US$.
  • En ligne via des agences de visa spécialisées : visa-vietnam.orgvietnamvisa.org  ou encore cap-vitenam.com (mais plus cher)

Exemple avec l’agence visa-vietnam.org :

Le prix est de 61$ pour un visa une entrée de 30 jours (45$ +16$) à payer en CB sur le site.

Vous obtenez sous 48H max et par email un visa provisoire et des documents à imprimer à remettre à la douane au guichet « Visas Arrivals »à votre arrivée à l’aéroport.

Demande sur place : arrivée par voie terrestre

Attention : il existes de nombreux sites frauduleux qui proposent des visas pour le Vietnam.

C’est plus compliqué mais pas impossible.  Il faut savoir que la douane terrestre ne vous délivrera pas de visa.  Le mieux est de faire votre demande de visa soit en France auprès de l’ambassade du Vietnam avant votre départ soit au consulat du Vietnam dans le pays dans lequel vous vous trouvez.

Au Cambodge à Phnom Penh par exemple c’est facile et rapide.  Le délai est de 2 jours environ et le tarif environ 45$US.

A noter : Si vous dépassez le temps de votre visa, vous aurez une amende. En revanche, vous pouvez prolonger votre visa sur place à Hanoi ou Saigon. Le prix est de entre 25 $ et 30$ pour 1 mois supplémentaire et le maximum est de 90 jours.

Beaucoup de routards profitent de leur séjour à Hồ Chí Minh-Ville pour passer au Cambodge et se rendre à Angkor. Si vous souhaitez revenir ensuite au Vietnam, Il faut alors demander un visa vietnamien dit « à entrées multiples ».

Sur le terrain, le visa cambodgien s’obtient très facilement aux différents postes-frontières terrestres ou à l’aéroport de Phnom Penh.

Il coûte 35 US$. Prévoir 2 photos d’identité. Valable 1 mois. Sinon, vous pouvez vous adresser aux agences de voyages du « quartier routard » à Hồ Chí Minh-Ville qui peuvent vous le procurer (commission de 1 à 2 US$).

Reste aussi la possibilité, bien sûr, d’aller au consulat du Cambodge à Hồ Chí Minh-Ville (mais c’est un peu plus cher).


Faut-il faire une demande de visa pour le Sri Lanka ?

Pour voyager au Sri Lanka, vous n’avez pas besoin de visa mais vous devez faire une demande d’ETA ( Electronic Travel Authorization). Il suffit de remplir un formulaire en ligne avant le départ.

Electronic Travel Authorization (E.T.A.)  

L’ETA (Electronic Travel Authorization) est obligatoirepour entrer au Sri Lanka. Il s’obtient en ligne par Internet, il est nominatif et personnel. Il n’est pas nécessaire de présenter une copie du passeport ni de fournir une photo. Il suffit de remplir le formulaire en ligne, exclusivement sur le site l eta.gov.lk l quelques jours avant le départ (attention, pas mal de faux sites tentent de détourner les voyageurs – et leur porte-monnaie…).

Ce n’est pas vraiment un visa mais une autorisation électronique d’entrée sur le territoire, certifiée conforme par le département de l’immigration du Sri Lanka. Le site propose quelques pages d’accueil en français. Le paiement de cet E.T.A. se fait en ligne sur le même site officiel au moyen d’une carte internationale de paiement : Visa, MasterCard, American Express. Cette formalité en ligne peut être faite par le demandeur lui-même, par son agence de voyages ou bien par les consulats du Sri Lanka à l’étranger. L’E.T.A., comme un visa, est individuel : chaque voyageur doit faire sa propre demande.

– E.T.A. touristique : 35 $ (environ 28 €). Valable 30 jours à partir de votre date d’entrée au Sri Lanka et pour une double entrée sur le territoire (ce qui permet par exemple d’aller passer quelques jours aux Maldives ou en Inde et de revenir ensuite au Sri Lanka – mais le tout en 30 jours). Pour les têtes en l’air, un bureau permet de faire son E.T.A. en arrivant à l’aéroport de Colombo (compter alors 40 $) mais cette option doit rester une option de secours.

– E.T.A. de transit : entrée unique pour une durée de 2 jours ; gratuit (mais il faut quand même remplir la demande sur le site).

– À noter : toutes ces démarches sont gratuites pour les enfants de moins de 12 ans (ce qui ne dispense pas de remplir un formulaire pour autant !).

Une fois les formulaires remplis et le paiement effectué, vous recevez un premier e-mail qui confirme que votre demande a bien été enregistrée. Puis, quelques heures ou jours plus tard, un second qui vous accorde (ou non !) l’E.T.A. Imprimer de toute façon les deux, au cas où, et les emporter avec soi.

– À l’arrivée à l’aéroport international de Colombo, lorsque les visiteurs se présentent au bureau de l’immigration, ils doivent donc être munis d’un passeport d’une durée de validité supérieure à 6 mois, d’une copie de l’agrément E.T.A., (sur papier) ainsi que de leur billet d’avion retour, et d’une petite fiche d’identification remise dans l’avion, à remplir soigneusement.

Obtention du visa par une agence

– Action-Visas.com : cette agence sérieuse s’occupe d’obtenir votre e-visa pour cette destination. Délais rapides, traitement immédiat du dossier dès réception (aucune attente) et service fiable. Pour la province, demandez le visa par correspondance quelle que soit la destination.
Les commandes de visas peuvent s’effectuer sur le site Internet qui est actualisé quotidiennement et vous recevrez directement les formulaires et la liste des pièces à fournir. Réception d’un courriel sur votre messagerie à chaque étape du processus d’obtention du e-visa.

Visa à l’arrivée

Suite aux tragiques attentats du mois d’avril 2019, les autorités sri-lankaises ont annoncé que le programme de visa gratuit à l’arrivée était suspendu jusqu’à nouvel ordre (pour une durée minimale de 6 mois).


Comment faire un visa pour la Birmanie ?

  • par Internet (E-visa)
  • ou par une agence.

– Les mineurs français doivent demander une autorisation de sortie du territoire, depuis janvier 2017.

Auprès du consulat du Myanmar de son pays d’origine

Pièces à fournir en France :

  • Un passeport
  • Un formulaire de demande de visa rempli à télécharger sur le site de l’ambassade
  • 2 photos d’identité récentes (moins de 6 mois) en couleur sur fond clair
  • 70 € payables en espèces ou par carte bancaire
  • La copie des billets d’avion aller-retour
  • Une confirmation des vols
  • L’attestation d’une agence pour un voyage organisé avec dates d’entrée et de sortie du pays, numéro de vol et liste des hôtels

Délai d’obtention : le lendemain. Par correspondance, le paiement s’effectue par virement bancaire ou en espèces.

Notez que, pour les enfants de moins 7 ans, le visa (qui reste obligatoire) est gratuit.

Demande d’un e-visa (par Internet)

Suivre les instructions (en anglais) sur le site evisa.moip.gov.mm
Le e-visa permet d’entrer dans le pays à partir des aéroports internationaux de Yangon, Mandalay et Naypyidaw ainsi qu’aux postes-frontière avec la Thaïlande suivants : Tachileik, Myawaddy et Kawthaung, et avec l’Inde : Tamu et Rih Kaw Dar (zones indo-birmanes toutefois déconseillées par le ministère français des Affaires étrangères).

Il coûte 50 $. Délai d’obtention : 3 jours ouvrés. E-Visa Express possible (délai de 24h). Prix : 56 $.

En cas de refus (rare pour les touristes), la somme n’est pas remboursable. Attention, il arrive encore que le système ait des ratés (de plus en plus rare).

Par agence

– Action-Visas.com : cette agence sérieuse s’occupe d’obtenir votre e-visa pour cette destination. Délais rapides, traitement immédiat du dossier dès réception (aucune attente) et service fiable. Pour la province, demandez le visa par correspondance quelle que soit la destination.
Les commandes de visas peuvent s’effectuer sur le site Internet qui est actualisé quotidiennement et vous recevrez directement les formulaires et la liste des pièces à fournir. Réception d’un courriel sur votre messagerie à chaque étape du processus d’obtention du e-visa.

En cas de dépassement de la durée du séjour

Au moment du départ, le service de l’immigration à l’aéroport de Yangon vous réclamera 3 $ par jour de dépassement (attention, tolérance jusqu’à 1 semaine).

Se renseigner sur place auprès d’une agence de voyages sérieuse au cas où cette possibilité aurait évolué.


Comment obtenir un visa touristique pour les Philippines ?

Les français n’ont pas besoin de visa pour les séjours de moins de 30 jours mais il y a une taxe de 18 euros à payer.

Pour les séjour de plus de 30 jours il faudra demander un visa : Le mieux est de le faire auprès de l’ambassade des Philippines à Paris avant votre départ car sur place les démarches sont plus compliquées.

Il faut fournir :

  • des photocopies du passport et de la carte nationale d’Identité ;
  • un formulaire officiel de l’amassade des Philippines ;
  • une photo d’identité ;
  • une attestation de voyage aller-retour ;
  • une copie du dernier relevé de compte (solde mensuel minimum : 1 000€).

Le visa coûte 27 €. Il est valable pour un séjour de 59 jours.

Autre possibilité : on peut prolonger sur place de 29 jours l’exemption de visa. C’est possible dès l’arrivée aux Philippines, à l’aéroport, ou, plus tard, mais avant d’être overstay… auprès des Bureaux de l’Immigration répartis dans le pays (capitales provinciales, lieux touristiques). Coût de la prolongation de l’exemtpion : 3 030 pesos (environ 50 €).

Remarque : cette procédure est relativement rapide, sauf à Manille, où il est alors de coutume de s’adresser à une agence.


Comment obtenir un visa pour l’Indonésie ?

Mise à jour du 29/06/2015 : A partir du 1er juillet 2015 : les touristes français n’ont plus besoin de visa d’entrée pour les séjours de moins de 30 jours.

Conditions :

  • Etre détenteur d’un passeport comportant une page vierge au minimum.
  • Passer par le points d’entrés suivants : Aéroports internationaux : aéroport Soekarno-Hatta de Jakarta, aéroport Ngurah Rai de Bali, aéroport Kualanamu de Medan, aéroport Juanda de Surabaya, aéroport Hang Nadim de Batam ;Ports internationaux : port de Sri Bintanura à Tanjung Pinang, port de Batam center à Batam, port de Sepkupang à Batam et port de Tanjung Uban. Plus d’infos sur le site de l’ambassade d’Indonésie. Si vous arrivez d’ailleurs ou si vous passez plus de 30 jours le visa reste obligatoire.

Sur place : Il est possible de faire votre demande de visa à votre arrivée dans le pays. Mais seulement dans les aéroports de Jakarta, Denpasar, Medan, Manado, Padang et Surabaya. Les prix est de 35 US$ pour 30 jours supplémentaires.

Attention : si vous dépassez les 60 jours : l’amende est de 20$/jour.

Vous pouvez faire une simulation pour voir si vous avez besoin d’un visa suivant la durée de votre séjour et votre nationalité.


Faut-il un visa pour la Malaisie ?

Vous pouvez voyager en Malaisie en toute 1tranquillité pendant 3 mois sans visa  !

Voilà pour notre tour d’Asie pour le moment ! Les infos sur ce type de sujet changent assez régulièrement donc pensez bien à consulter le site de l’ambassade du pays dans lequel vous vous rendez avant de partir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *